Coaching et quête de sens

André Malraux l’avait prophétisé avec emphase, « le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas ».
On retrouve en effet en majeur, parmi les tendances qui structurent les attentes des individus dans notre société, celle de la « quête de sens ».
Pendant la deuxième moitié du XXème siècle, entreprises – et salariés - ont recherché la «motivation ».
Aujourd’hui, fini la carotte ! Pour que les organisations avancent, le matériel ne suffit plus : au-delà du matériel, il faut un but, une vision.

La quête de sens est venu rejoindre la recherche de motivation.
Loin d’un simple terme à la mode, cette quête de sens, exprimée ou non, représente l’un des moteurs essentiels de la conduite du changement :

  • Quel sens y a-t-il à s’investir dans l’entreprise ?
  • Quel sens y a-t-il à travailler plus ?
  • Quel sens y a-t-il à rechercher l’intégration sociale ?

De leur côté, les entreprises connaissent l’importance des relations interpersonnelles au sein de leurs équipes. Elles sont conscientes de l’efficacité de la collaboration et de la valeur du « corps social » que constitue leur entité.

Les individus et les entreprises responsables recherchent des voies nouvelles de progrès et d'accomplissement. Celles que propose le coaching passent par l'implication, l’épanouissement et le pragmatisme (la recherche d’un résultat).

Le coaching permet de (re)donner du sens à sa vie en agissant, dans son environnement, en accord avec ses valeurs prioritaires.

 

< Retour à la page d'accueil